4 février 2015

Court métrage « Vennbahn – A path of transmission » – une histoire qui fait bouger les générations

La Vennbahn, cette artère de fer jadis déjà d’une importance essentielle pour la région, est aujourd’hui devenue un sentier cycliste tranfrontalier et un concept touristique transcendant. Cette ancienne ligne de chemin de fer de 125 km reliant Aix-la-Chapelle au Luxembourg et traversant les paysages époustouflants des Cantons de l’Est transmet une histoire intense ; la parcourir, c’est instruire et ouvrir son cœur à d’intenses moments d’émotion et de joie.

Le tout nouveau court métrage « Vennbahn – A path of transmission » (« Vennbahn – le chemin des générations ») perpétue l’âme de la Vennbahn… un pur condensé de sensations à consommer sans modération.

 

« C’était un vrai défi de raconter l’histoire mouvementée de la Vennbahn en 2 petites minutes. Nous voulions véritablement donner vie à ce parcours unique, émouvoir les spectateurs et rapprocher les époques et les gens. Je pense qu’avec « A path of transmission », on a atteint notre objectif » déclare Sandra De Taeye,  Directrice de l’Agence du Tourisme de l‘ Est de la Belgique, laquelle avait mandaté la chaine de télévision scientifique « National Geographic » pour la réalisation et la promotion du court-métrage.

 

De la locomotive au vélo

Le scénario: Un vieil homme mélancolique marche sur les traces de l’ancienne ligne de chemin de fer. Ancien cheminot, il se souvient de chaque courbe et de chaque méandre de la voie. Pour lui, c’est un chemin « sur lequel rien ne meurt ni ne disparaît, chaque parcelle revit de génération en génération ».  Il constate que le temps n’a pas de prise et que l‘âge importe peu, car chaque nouvelle génération insuffle la vie au passé. Apparaît un petit garçon de 10 ans sur un vélo, il découvre la beauté intemporelle de la Vennbahn ; il est envahi par les mêmes sentiments que le cheminot.

L’ancienne locomotive est devenue un vélo, c’est cela l’âme de la Vennbahn. Des éléments tels que l’eau et le feu, qui propulsaient jadis la machine font aujourd’hui encore bouger les hommes. Le chemin qui traverse des paysages uniques est resté le but. Le passé, présent partout dans les pierres, les ponts, les rivières, les arbres et dans la terre, est résolument tangible, sans limite de génération. « C’est ton tour maintenant… trace ton chemin et écris ton histoire » dit l’ancêtre en l’invitant à donner une nouvelle vie à l‘âme de la Vennbahn.

 

Première à Amsterdam

La version actuelle du film « Vennbahn – A path of transmission » est en anglais, soustitrée en français, en allemand et en néerlandais. La réalisation du script et du film sont le fruit d’une jeune équipe de tournage de Bruxelles, Girafeo. Le personnage du cheminot est joué par un acteur bruxellois. Le tournage a eu lieu en différents endroits sur la Vennbahn et également à  Mariembourg dans les Ardennes, où se trouve la seule authentique réplique de la locomotive à vapeur. Six jours de tournage ont été nécessaires. La production et le montage du film (choix des images, sonorisation, mixage…) ont nécéssité 17 jours.

La première diffusion aura lieu devant un public de journalistes fin janvier à Amsterdam, lors de la foire « Fiets en Wandelbeurs ». Le film sera ensuite présenté au Salon des Vacances « ITB – Goldenen Stadttor“ » à Berlin début février, dans le cadre d’un concours qui primera le meilleur film touristique international.

 

Vous trouvez la nouvelle vidéo ici:

> Sur YouTube
> Rubrique vidéo sur www.eastbelgium.com