31 octobre 2013

Ca y est, on roule sur la Vennbahn entre Sourbrodt et Kalterherberg

Le sentier cycliste de la Vennbahn reliant Sourbrodt à la frontière allemande est accessible depuis la fin de ce mois d’octobre. En effet, du côté belge, les travaux d’aménagement sur le tronçon d‘1,4 km entre Sourbrodt et „Grünen Kloster“ sont aujourd’hui terminés.
La raison principale du retard pris dans la réalisation des travaux est de nature écologique. En effet, il s’agissait de protéger la nidification du tarier des prés. S’en étaient suivi de nombreuses discussions sur le tracé, lequel aurait dû être au bénéfice de la protection de la nature. La controverse a nécessité une procédure d’expropriation et l’envoi d’un nouvel appel d’offre, lesquels ont considérablement retardé la réalisation des travaux de ce tronçon Ravel transfrontalier de la Vennbahn. L’aménagement de cette partie avait commencé le 1er août 2013. Un itinéraire de substitution permettait malgré tout aux utilisateurs de parcourir la Vennbahn. Trois mois se sont entretemps écoulés, le tronçon a été tout fraîchement goudronné et enfin ouvert au passage des cyclistes. La Vennbahn, depuis Kalterherberg jusqu’à la frontière luxembourgeoise, est aujourd’hui intégralement praticable.

Travaux en cours


D’autres tronçons sont actuellement en travaux, ce qui rend le passage des vélos temporairement difficile. Il s’agit de la partie qui relie Schmithof à la frontière belge. Un itinéraire de déviation est mis en place jusqu’à la fin des travaux prévue pour la fin du mois de novembre. Par ailleurs, le passage souterrain sur le territoire luxembourgeois (Restaurant „K“) est en cours de finition. Les travaux sur la route peuvent empêcher le passage, mais le sentier cycliste est cependant accessible.